jeudi 3 août 2017

100startups.co - Bilan du premier jour

Pour rappel, 100startups.co a pour ambition de lever 200k € auprès de nous, particuliers et organisations, pour financer 100 startups à Madagascar. Le but étant de faire de Madagascar un pays de startups.



Nous avons besoin de tout le monde. Inscrivez-vous pour faire partie du mouvement : https://goo.gl/forms/YuK4hDITomusSFa22



Pour contribuer, suivez ce lien : https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=AM2D247QSK2BC



mardi 1 août 2017

100startups.co - Faire de Madagascar un pays de start-up

100startups.co est une initiative visant à financer 100 startups à Madagascar. Il s'agit d'un financement ne dépassant pas les 2.000€ par stratup, destiné à amorcer les études, le démarrage, voire les prototypes d'entreprises tech ne nécessitant pas beaucoup de financement à ce stade.



Les fonds seront levés auprès de 20.000 âmes de bonne volonté. La participation est à partir de 10 € à considérer comme fonds perdus car les sommes remboursées seront ré-injectées dans d'autres startups.



Les projets d'extension et de développement d'activité ne font pas partie des projets éligibles.



vendredi 7 août 2015

"Place de la créativité et de l'innovation dans l'entrepreneuriat", jeudi 13 Août 2015 à 14h30 au CITE Ambatonakanga

Notre prochaine rencontre pour la table ronde "Rendez-vous des entrepreneurs" sera ce jeudi 13 Août 2015 au Cite Ambatonakanga à 14h30.

Le thème "Place de la créativité et de l'innovation dans l'entrepreneuriat" sera discuté avec nos intervenants.

N'oubliez pas que l'audience aura pleinement l'opportunité de partager et poser des questions à nos invités sur le sujet et/ ou leurs expériences en relation avec le thème.
N'oubliez pas d'emmener vos amis !!!

lundi 8 juin 2015

"Jeunesse et entrepreneuriat", jeudi 11 juin 2015 à 14h30 au CITE Ambatonakanga

Le "Rendez-vous des Entrepreneurs" continue son bonhomme de chemin depuis septembre 2009.
Pour la table ronde de ce jeudi 11 juin 2015 à 14h30, M. Laza RANDRIAMIFIDIMANANA du Groupe PACOM et M. Jean Claude RATSIMIVONY, PDG de HOMEOPHARMA nous partagerons leurs avis sur "Jeunesse et entrepreneuriat"

jeudi 20 février 2014

Corruption frein à l’entrepreneuriat, 19 décembre 2013 au CITE Ambatonakanga

Notes sur le Rendez-vous des Entrepreneurs sur : « Corruption frein à l’entrepreneuriat » du 19 Décembre 2013
Intervenants : Mr Alex Rafamantanantsoa (Transparency International-Initiative Madagascar)
                          Mme Claudia Rabetsivoh (Madagascar Business Advices)
                         Mr Faly Ralaimanampisoa (BIANCO)
Présentation  des intervenants
*      Transparency International-Initiative Madagascar
Organisme effectuant des enquêtes et recherches relatives à la corruption à Madagascar
Année de création : 2000
*      Madagascar Business Advices
B ureau d’études spécialisé dans :
Ø  Création d’entreprise ;
Ø  Etude de marchés
Ø  Conseil et accompagnement
*      Bianco
Organe étatique chargé de relever et de dénoncer les pratiques de corruption.
Limites du BIANCO : l’action du  BIANCO  se termine à la dénonciation de faits présumés de corruption auprès de la justice. Ce qui advient par la suite n’est plus de son ressort.
Le concept de corruption par les intervenants :
Les intervenants se sont accordés à dire qu’elle consiste en :
*      Une manipulation des lois à ses avantages ;
*      Un manque de transparence
*      Une favorisation du secteur informel ;
*      Diverses pratiques de préférences personnelles au détriment des autres :
Ø  Pots de vin ;
Ø  Harcèlement direct ou indirect ;
Ø  Népotisme ;
Ø  Discriminations raciale et/ou sexuel
Suggestions  émanant des intervenants et du public :
*      Mise en place (ou renforcement) d’un système de veille et  interpellation ;
*      Création d’un cercle de probité ;
*      Elaboration  d’un code de conduite et d’éthique ;
*      Application des textes relatifs à la déclaration de patrimoine


Notes sur le Rendez-vous des Entrepreneurs sur : « Corruption frein à l’entrepreneuriat » du 10 Octobre 2013
Intervenants :    Mr Mamy Francis Ranoelison (Culture d’entreprise)
                            Mr Lala Ramahefarison Quality Environment Integrated Management (QEIM)
                            Mr Johary Ravaloson Centre d’Arbitrage et de Médiation de Madagascar (CAMM)

Présentation  des intervenants

*      Culture d’Entreprise
Cabinet spécialisé entre autres dans :
Ø  La formation et accompagnement ;
Ø  Animations  et dynamique de groupe ;
Ø  Audits qualité
*      QEIM
Cabinet spécialisé entre autres dans :
Ø  Audits qualité (300 audits effectués) ;
Ø  Santé et Sécurité des employés ;
Ø  Responsabilité Sociétale des entreprises

*      CAMM
   Organisme  axé dans :
Ø  La formation et sensibilisation ;
Ø  L’arbitrage des litiges


Questions- réponses

*      Combien coute une démarche de certification qualité à Madagascar ?
              Elle s’élève à 15000€
*      Est-il nécessaire pour une jeune PME  de se faire certifier ?
Non, s’il n’a pas de visée sur un marché international exigeant cette certification
*      Quelle est la différence entre le CAMM et un tribunal ?
Pour le CAMM la médiation s’effectue de manière :
Ø  Rapide (environ 3 mois) ;
Ø  Privée (uniquement entre les protagonistes et le CAMM) ;
Ø  Sans appel (la sentence prononcée entant irrévocable)
Ø  Consensuelle

*      Existe-il une ou des entité(s) qui élaborent des normes à Madagascar ?
Effectivement, il y a le SGS
*      Les normes  freinent-elles l’innovation ?

Du fait de la nature volontaire de la norme, non d’une certaine manière. Néanmoins, pour un pays avancé disposant d’une société de consommation exigeante, la non appartenance à une norme peut léser le produit ou  service

vendredi 8 novembre 2013

Jeunesse et Entrepreneuriat - Jeudi 12 septembre 2013

Les intervenants :
-Madame Aina Rafenomanantsoa: PDG PRO GUARD
-Monsieur Maxime Quetard : Gérant Marlix Adventure Park
-Monsieur Ismaël Chaïm : Administrateur Groupe  SMTP

Comment éviter le chômage ?
Les problèmes rencontrés :
-4 000 000 de malgaches sont chômeurs dont 1 jeune sur deux
-la politique des recrutements au travail exige deux (02) ans d’expérience minimum
-le travail ne correspond pas au diplôme acquis

Les solutions proposées :
-Entreprendre pour donner du  boulot aux autres
Comment entreprendre ?
1-   Trouver une idée
2-   Entreprendre
3-   Succès
Le problème principal c’est le financement or non seulement les crédits dans les banques sont limités mais  aussi les intérêts s’avèrent  très élevés.
La solution proposée :
-Demande d’aide auprès des proches/amis/
- le micro-crédit
-persévérer et faire des efforts constants
« Tout bon projet trouve toujours un financement »

Entrepreneuriat n’est pas une conséquence du chômage mais surtout une volonté et un état d’esprit.
-Acquérir des expériences en travaillant gratuitement ou en effectuant des stages.
-Mentalité : il ne faut pas attendre un financement pour démarrer un projet, il faut se débrouiller soi-même et acquérir des financements par la suite de nos travaux.
-Savoir exploiter nos ressources
Exemple : riz = on produit 1T/ ha  problème            Conservateurs
Ailleurs on peut produire jusqu’à 9T/ha

Financement?
-PIC
Il n’accorde pas de créditsmais il suffit d’avouer une bonne    idée,   un bon projet
-PSI
-Micro-finance
-Business Angel


Problème: difficulté de demande de stage ; solutions pour expériences ?
             Petits boulots en parallèle avec les études
Proposer des services aux entreprises
 Il ne faut pas avoir peur de frapper à la porte des entreprises

Rédigé  par : ZAFINTSALAMA Manohinaina Gabriel